«

jan 24

Imprimer ceci Article

Soit le témoin décisif de ta vie

Retranscription du message de Michel ALLARD du 09/11/2014

(Le contenu du message est retranscrit tel que délivré oralement, certaines phrases  ont été adaptées pour la bonne compréhension de la retranscription écrites.)

 

Je suis dans la joie quand on me dit allons à la maison de l’Eternel…. Pendant la louange, je regardais et j’avais l’impression de faire un retour en arrière avec tous ces amis qui sont là. Ca fait 20 ans cette année que je mettais les pieds sur le sol français pour la première fois de ma vie, et c’est là que j’ai reçu l’appel missionnaire pour ce beau pays de France.

J’ai toujours soif d’entendre la parole de Dieu, cette Parole a tellement transformé de choses dans ma vie que je suis heureux de la partager avec vous ce matin ; et je vous invite à venir avec moi dans l’évangile de Jean au chapitre 8 Versets 17 et 18, il est écrit «  Il est écrit dans votre loi que le témoignage de deux hommes est vrai ; 18  je rends témoignage de moi–même, et le Père qui m’a envoyé rend témoignage de moi. » et dans matthieu18 versets 16 à 19 «  Mais s’il ne t’écoute pas, prends avec toi encore une ou deux personnes, afin que toute affaire soit établie sur la parole de deux ou trois témoins. 17  Que s’il ne les écoute pas, dis le à l’Église ; et s’il n’écoute pas l’Église, qu’il te soit comme le païen et le péager……. 19  Je vous dis encore que si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est aux cieux. Et une dernière référence : 1Timothée 5 verset 19 «  Ne reçois point d’accusation contre un ancien, si ce n’est sur la déposition de deux ou trois témoins »

A partir de ces versets j’aimerais partager ce matin un message que j’intitulerai « Le témoin décisif »  Le témoin décisif de ta vie … « c’est toi, » ne laisse pas les autres décider à ta place de qui tu es et de ce que Dieu t’appelle à faire. Nous sommes responsables chacun pour notre propre vie face à Dieu, et pour ceux qui étaient avec nous hier soir, nous avons vu la particularité du grain de sénevé. C’est que le grain de sénevé ne laisse pas son environnement déterminer sa destinée, peu importe où tu le plantes, il devient ce qu’il est appelé à devenir : un arbre. Et toi aussi mon frère, ma sœur, peu importe ton arrière plan, peu importe la famille dans laquelle tu es née, ce que tu as pu subir dans le passé, aujourd’hui Dieu t’appelle à te positionner et à devenir mature en Christ, à assumer tes choix et à prendre conscience que tu es le témoin décisif de ta vie. Jésus  dit : moi je suis mon propre témoin et le père m’approuve, le Père rend témoignage de moi parce  qu’il se mettait toujours en accord avec le Père. La bible nous dit de ne pas recevoir une accusation s’il n’y a pas deux ou trois témoins, il est important d’être en accord comme il est dit dans Matthieu 18 : si deux s’accordent sur la terre, pour demander quoi que ce soit , cela  leur sera accordé. Donc moi je suis mon propre témoin et c’est à moi de décider avec qui je veux me mettre en accord. Ce n’est pas toujours évident de le discerner mais je prie ce matin que le message va nous aider à nous positionner en tant que témoin décisif de nos vies pour faire les bons choix, et quand on ne fait pas les bons choix, nous devons avoir la maturité de le reconnaitre, de l’assumer, d’assumer les conséquences de nos mauvais choix. Mais ce qu’il y a d’extraordinaire avec le Seigneur qui dit «  que celui qui reconnait ses fautes, qui avoue ses transgressions et les délaisse, obtient miséricorde et prospère (Prov28 v13). Avec Dieu tous nos mauvais choix, toutes les fautes que nous avons pu faire, il peut les changer en bien, il est celui qui change la malédiction en bénédiction (Deut23 v5) et le mal en bien. Alors je voudrais l’illustrer par un passage des écritures dans Matthieu 4 ; juste pour situer ce passage, la dernière fois que Jésus a été vu publiquement, Il avait l’âge de 12 ans et il enseignait dans le temple  au milieu des docteurs de la loi. De 12 ans à 30 ans plus de trace de Jésus, on entend plus rien,  on ne sait rien de 

ce que Jésus Christ fait de l’âge de 12 ans à l’âge de 30 ans, alors qu’il y avait des vies à sauver, des malades à guérir, des multitudes à enseigner, Jésus fait autre chose : il attend le temps de Dieu. Quand nous sommes dans le Timing de Dieu !! regardons ce qu’il a accompli en 3 ans !!. On aurait pu penser qu’il allait commencer tout de suite son ministère et tout de suite faire.  non,  il attendait le temps de Dieu. Quand Dieu  a dit c’est le temps, il a commencé.  Comment ? en s’humiliant, en obéissant et il est venu au Jourdain pour être baptisé par Jean Baptiste et là le ciel s’est ouvert et Dieu dit «  voici mon fils bien aimé, faites tout ce qu’il vous dira, écoutez le. » A partir de là Jésus commence son ministère public, et comment ? :Matthieu 4/1 à 11 «   Alors Jésus fut emmené dans le désert par l’Esprit, pour être tenté par le diable. 2  Et ayant jeûné quarante jours et quarante nuits, après cela, il eut faim. 3  Et le tentateur s’étant approché, lui dit : Si tu es fils de Dieu, dis que ces pierres deviennent des pains. 4  Mais lui, répondant, dit : Il est écrit : « Ce n’est pas de pain seulement que l’homme vivra, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ». 5  Alors le diable le transporte dans la ville sainte et le met sur l’aile du saint lieu ; 6  et lui dit : Si tu es fils de Dieu, jette toi en bas ; car il est écrit : « Il donnera à ses anges des ordres à ton sujet ; et ils te porteront sur leurs mains, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre ». 7  Jésus lui dit : Il est encore écrit : « Tu ne tenteras point le Seigneur ton Dieu ». 8  Le diable le transporte encore sur une montagne fort haute ; et il lui montre tous les royaumes du monde et leur gloire, 9  et lui dit : Je te donnerai toutes ces choses, si, te prosternant, tu m’adores. 10  Alors Jésus lui dit : Va–t’en, Satan ; car il est écrit : « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu, et tu le serviras lui seul ». 11  Alors le diable le laisse ; et voici, des anges s’approchèrent, et ils le servaient. Nous croyons que Jésus Christ est le bon modèle à suivre, on ne peut pas avoir de modèle plus parfait que Jésus Christ ; nous devons le suivre et le prendre en exemple. Il est emmené au désert et il jeûne 40 jours, 40 nuits et durant ce temps aucune trace du diable, est-ce- que la bible s’est trompée ? Non, mais le diable selon 1 Pierre 5 v8, « est comme un lion rugissant  qui cherche le bon moment favorable pour t’attaquer ». Et soudainement 3 petits mots : Il eu faim, le tentateur étant venu…. Il était là le tentateur mais il attendait le moment favorable pour attaquer, pour venir avec sa tentation et quand Jésus a eu un besoin ….. et combien de fois cela arrive pour nous quand il y a une situation ou l’on est dans le besoin : une mauvaise nouvelle, une situation propice à la tentation… celui qui arrive toujours avec « ses gros sabots » c’est toujours le diable et là il vient avec sa solution à lui pour ton besoin mais nous voulons suivre l’exemple de Jésus. Il a répondu à la tentation de changer les pierres en pain, il est écrit : non, non l’homme ne vivra pas de pain seulement mais de toutes paroles qui sort de la bouche de Dieu. Le diable dit j’ai raté mon coup et cherche une autre occasion et il l’emmène sur le haut du temple et là le diable cite les écritures et lui dit : eh Jésus si tu es le fils de Dieu jette toi en bas car il est écrit. Le diable connait bien la parole de Dieu ( il la connait mieux que les Chrétiens ?) il cite le psaume 91 : il donnera des ordres à ses anges de peur que ton pied ne se heurte contre une pierre et Christ de lui répondre : il est écrit tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu. Et le diable encore dit zut encore raté mais un jour je l’aurai…..et il cherche encore une autre occasion, mais comment je peux le faire tomber celui là, parce que je ne veux pas qu’il rentre dans son ministère, le diable sait pourquoi Christ est venu et il veut absolument l’empêcher d’accomplir sa mission et sa destinée. Alors il l’emmène sur une montagne et lui montre tous les royaumes et lui dit :  voit tous ces royaumes ils m’ont été donnés, je les donne à qui je veux, je te les donne si tu m’adores. Alors Christ lui dit : là tu vas trop loin, retires toi de moi satan car il est écrit : tu adoreras ton Seigneur ton Dieu et tu le serviras lui seul. Et là le diable est parti pour un peu de temps cherchant une autre occasion pour venir le tenter. Cela ressemble un peu à notre vie, continuellement à avoir à repousser des attaques de l’ennemi qui vient nous mentir, qui vient nous accuser, qui vient semer le doute dans notre esprit, qui voudrait nous empêcher d’entrer dans notre destinée, d’entrer dans ce que Dieu a préparé d’avance pour nous. A travers nos situations quand intervient une difficulté dans nos vies, une épreuve, le premier qui arrive avec ses gros sabots  c’est le diable. Mais nous on a un modèle, on a un exemple pour résister contre toutes les ruses du diable, c’est ce que Jésus à fait : «  il est écrit »…

Dans les situations de nos vies, faisons-nous toujours le bon choix ? Je me suis posé la question et j’ai voulu comprendre pourquoi, alors que c’est si évident  de choisir la parole de Dieu ; alors si cela est si évident, pourquoi on ne le fait pas toujours.

La première raison que j’ai discernée : « c’est par manque de connaissance que mon peuple périt, » si vous êtes nouveau dans la foi c’est normal que vous ayez peu de connaissance dans les écritures, mais si ça fait 20 ans que vous marchez avec le Seigneur , que vous avez expérimenté la nouvelle naissance que vous avez accès à ce livre qui terrorise le diable parce qu’il a été vaincu par la parole de Dieu , Jésus Christ parole vivante faite chair , à ce moment là vous avez la responsabilité de savoir qu’est ce que Dieu a à dire par rapport à votre situation. Sinon qu’est ce qui va se passer ? si vous n’avez qu’un point de vue ;  automatiquement, de part le fonctionnement humain, vous allez vous mettre en accord avec la seule information que vous avez. Que ce soit celle du banquier, celle du médecin, celle des parents qui te disent que tu  n’étais pas voulu, t’es moche, personne voudra de toi, comme trop souvent de fois des personnes ont entendu ; et tu vas croire ce que eux disent  parce que tu n’as pas la contre partie. La contre partie pour que je puisse l’avoir vient de ma responsabilité, ça vient comme le psaume 119 verset 11 nous dit : serrer la parole de Dieu dans mon cœur pour ne pas manquer le but, pour ne pas pécher contre Dieu .Lorsque le tentateur va venir et  que le même Saint Esprit qui a inspiré Jésus Christ face aux trois tentations qu’il a vécu dans le désert puisse m’inspirer moi aussi de ce que Dieu dit par rapport à ma situation. Mais vous savez le Saint Esprit  travaille à partir de la parole logos, la parole écrite de Dieu et ce logos si je ne l’ai pas, le Saint Esprit ne peut pas me donner un rhéma, il ne peut pas me révéler ce que dit Dieu par rapport à ma situation « ; manque de connaissance , mon peuple périt », donc c’est ma responsabilité de serrer la parole de Dieu dans mon cœur.

La deuxième constatation que j’ai faite par rapport au mauvais choix que l’on peut faire : tu apprends la mauvaise nouvelle,  la tentation ou l’accusation ; le logos est dans ton cœur,  le Saint Esprit vient puiser dans ton cœur le logos , il te dit le point de vue de Dieu par rapport à ta situation mais là il y a un combat . Il y a un combat entre la parole qui t’es donnée et la réalité. La réalité est là : le rapport du médecin, tous les experts que tu vas voir sont unanimes, je suis condamné, le cancer est là c’est héréditaire et je vais mourir jeune comme ma mère, le rapport médical l’atteste ; ça c’est la réalité. Mais l’erreur que l’on fait c’est de faire de notre réalité la vérité. Non, ma réalité ce n’est pas la vérité. Ma réalité doit devenir ce que la vérité de la Parole de Dieu me dit. Si je reçois un logos révélé par rapport a ma situation alors là j’ai le combat de dire ; est ce que je décide de croire Dieu malgré toute la réalité ? Les rapports sont là, les comptes de banque sont dans le rouge, le rapport du médecin confirme, ça c’est la réalité mais ce n’est pas la vérité. La vérité c’est ce que Dieu va dire de ma situation. C’est la raison pour laquelle dans chaque épreuve, dans chaque situation, dans chaque difficulté l’enfant de Dieu doit tout de suite, comme je disais tout à l’heure, chercher Dieu et dire Seigneur «  parle moi, donne moi une parole », avant même que l’épreuve arrive tu savais qu’elle allait venir et je veux croire que tu as déjà une solution pour moi, révèle moi ta solution. Mais pour avoir la solution, des fois il faut piocher, il faut fouiller, sonder et approfondir, on est dans l’ère de l’instantané, où l’on veut tout tout de suite…. Ça marche pas comme ça avec Dieu, avec Dieu ce n’est pas tout tout de suite, Jésus de 12 ans à 30 ans s’est préparé pour le temps favorable, le temps où Dieu dira : voici le temps. Dieu, on ne peut pas le faire accélérer, il faut plonger, fouiller. Retenez ça bien aimé ce matin parce que l’on n’est pas épargné des épreuves. Le psaume 34 verset 20 dit : le malheur atteint souvent le juste mais l’Eternel l’en délivre toujours. Alors maintenant tu as une situation difficile, tu cherches Dieu pour avoir sa révélation à lui, qu’a-t-il  prévu pour toi et tu reçois sa révélation, ce n’est pas parce que tu as reçu sa révélation que c’est réglé ; là, il reste une étape, tu dois te mettre en accord non pas avec la réalité mais avec ce que Dieu vient de te dire comme parole et là ce n’est pas évident. quand la douleur est là, quand la souffrance est là et que  le Saint Esprit vient alors que tu as cherché Dieu pour avoir la réponse et que Dieu dit je vais te guérir et tu reçois cela,  tu es heureux d’entendre cette nouvelle  malgré la souffrance.  Alors faire le choix n’est pas évident et c’est là que Job  m’avait percuté. Dans le livre de Job il y a 42 chapitres et en Job 23 on est presque au centre de son histoire, il a tout perdu : ses enfants , ses biens matériels , son bétail et pour l’aider sa femme à ses cotés dit : maudis Dieu puis crèves , parce que lui il veut rester fidèle à Dieu, il veut continuer à croire que malgré toutes les épreuves , tout ce qui lui est arrivé, Dieu est encore là et qu’Il va faire que l’issu finale va être à sa gloire. Mais là c’est dur de faire confiance à Dieu, alors qu’il a tout perdu et que même sa femme lui dit : renies ton Dieu et crèves car tu es idiot de continuer à espérer en ton Dieu, Il est où ton Dieu ? ; regarde ce que tu viens de perdre, tous nos enfants sont morts, on a perdu tout ce que l’on avait et tu es tellement malade que tu souhaites mourir car la douleur est intense….et tu continues d’espérer en ton Dieu. Job dira alors : j’ai fait plier ma volonté à l’obéissance de sa parole. Quand j’ai eu la révélation de ce verset , bien aimés, j’étais dans une situation (pas comme celle de Job) mais pour moi d’en arriver à décider à me mettre en accord avec ce que Dieu me disait par rapport à ma situation , c’est comme si je réalisais l’intensité du combat intérieur de Job , d’arriver à dire c’est tellement dur de croire en Dieu dans ma situation , mais je décide de faire plier ma volonté pour quelle soit captive de la volonté de Dieu pour moi. Cà c’est le combat de la foi, il y a la réalité, mais c’est toi le témoin décisif de ta vie. Beaucoup de gens ont reçu des paroles décisives pour leur vie mais ils n’ont pas mis leur foi dans cette parole reçue de Dieu, et la réalité l’a emporté, alors que Dieu avait un plan différent, avait une solution différente. Dieu qui est tout puissant ne viendra jamais contre notre volonté, c’est la plus grande preuve d’amour de Dieu envers chaque être humain créé sur cette terre, c’est le libre arbitre qu’il nous a donné, cette capacité de faire des choix : c’est moi qui et  le dernier mot, si je dis à Dieu non alors Dieu se retire. Christ est mort pour sauver toute l’humanité, mais toute l’humanité n’est pas sauvée parce que certain dise : je ne veux rien savoir de ton salut, je ne veux rien savoir de ton sauveur. Dieu, gentleman, amour respecte ton choix et il te laisse aller, il revient cependant te chercher encore et encore. Nous avons donc une responsabilité et il faut que nous soyons assez mature pour arrêter de blâmer l’un ou l’autre, les circonstances, blâmer les personnes. C’est moi qui et le choix, c’est moi qui et la décision finale, elle m’appartient : est ce que je choisi de croire la réalité ou bien je fais plier ma volonté pour obéir à ce que Dieu me dit dans ma situation.

Le dernier aspect : tu sais ce que Dieu dit, mais tu as décidé de ne pas le croire, de ne pas lui obéir, d’aller dans la direction que tu as choisi d’aller et Dieu te laisse aller. Pour chacune de nos situations je vous encourage à réaliser la réalité de la situation : nous sommes des êtres intelligents capables d’analyser, de comprendre, la situation  est ce qu’elle est. Nous ne tournons pas le dos à la situation et faire comme si elle n’existait pas, non. Il nous faut regarder en pleine face la situation et dire ok, mais je sais que mon Dieu règne et toi Seigneur qu’est ce que tu as à me dire, quels sont les projets que tu as formés sur ma vie, qu’est ce que tu as prévu. ? C’est de chercher, de chercher, de chercher Dieu jusqu’à ce que le rhéma vienne et quand il arrive alors là tu décides, en tant que témoin décisif avec lequel des deux solutions tu vas te mettre en accord : le rapport du médecin (par exemple) ou la parole que Dieu vient de te donner, la réalité  est là mais Dieu te donne une promesse. C’est toi qui décides avec lequel des deux tu vas te mettre en accord. Soyons donc des hommes et des femmes affermis  en Christ. Dieu nous a créé avec le libre arbitre et c’est nous qui avons le dernier mot. C’est le dernier mot que tu as prononcé qui fait foi. Il y a la situation qui te dit quelque chose, il y a l’ennemi qui te dit quelque chose, il y a le Saint Esprit qui te dit quelque chose pour ta situation et en dernier recours,  c’est toi qui a le dernier mot et sur ton dernier mot le Seigneur ajoute «  qu’il te soit fait selon ta foi » 

 

Seigneur, tu vois nos situations, parfois tu les connais mieux que nous même, aide nous à réaliser que nous sommes un témoin décisif pour notre propre vie, aide nous à te chercher, à chercher ta réponse et ta solution que tu as déjà préparée d’avance pour chacun d’entre nous, aide nous à entrer dans ce domaine de la foi. Amen

Michel ALLARD

 

Lien Permanent pour cet article : http://egliseevangeliquedelagrace.com/soit-le-temoin-decisif-de-ta-vie/